A L’Opéra (on n’y chante pas, on y mange !)

Devant L'Opéra

Devant L’Opéra

« Le 7 septembre 2015, nous, les étudiants du département de Germanic and Romance Studies de l’Université de Delhi, sommes allés visiter l’usine de L’Opéra, boulangerie et pâtisserie française. Et ce grâce à notre enseignante, Mme Swati Dasgupta, qui voulait absolument éveiller notre intérêt (qui était déjà vif mais dont elle doute toujours) pour ses cours. Nous voilà donc tous dans les escaliers de L’Opéra, mettant nos couvre-cheveux et nos couvre-chaussures.

opéra avec couvre cheveux et chaussures

Avec nos couvre-cheveux et nos couvre-chaussures!

Même l’attente était somptueuse : chaque fois que quelqu’un ouvrait la porte, on sentait l’odeur exquise du beurre fondu, du sucre et du chocolat.

Pour commencer, nous sommes montés dans la pâtisserie, guidés par le chef, M. Frédéric Houze​. Nous avons tout d’abord vu l’emballage des desserts dans des boîtes froides, qui assurent la fraîcheur jusqu’à ce qu’ils soient transportés aux points de vente. Ensuite, le dressage : fontaine de chocolats, petits macarons de toutes les couleurs, fruits gelés, gâteaux prêts à être décorés​, … Il y avait des pâtisseries tout autour de nous, qu’est-ce qu’​on était tenté!

Pendant qu’on faisait notre petit voyage de « Charlie et la Chocolaterie », M. Frédéric Houze​ nous a fait entrer​, quatre par quatre, dans le frigo et le congélateur, où la température normale est de ​-22 degrés! A l’intérieur étaient stockées des viennoiseries prêtes à être vendues, des fruits exotiques importés de France, des chocolats glacés, du beurre et des macarons en abondance!

Khubaib - croissants

Les délicieux croissants de L’Opéra

Ensuite on nous a enfin servi deux petits gâteaux aux carottes​ et à la cannelle, frais et bien garnis avec des fruits gelés. Pas un seul morceau ne restait sur​ la table!

Puis nous sommes descendus dans la boulangerie, où nous avions malheureusement raté la fabrication des croissants. Cependant, nous avons pu voir les macarons et les pains dans le four. Quel plaisir de sentir cet arôme chaud, riche et irrésistible!

Soudain, une question fût posée: « Comment se faire embaucher ici? ». La réponse est la suivante: il faut suivre une formation de boulanger ou de pâtissier, gagner une belle expérience et puis contactez​ M. Houze​. Mais la question la plus pertinente, qui nous faisait rêver, et qui est restée sur le bout de nos langues, était de savoir si l’on pouvait goûter des viennoiseries pendant qu’on travaille. Mais bon, on connaissait déjà la réponse !

Opéra la boutique

Dégustation de pâtisseries

 

Enfin, on nous a servi des croissants au chocolat, si légers et si moelleux, qu’ils fondaient dans la bouche.

Et avant de partir, comme souvenirs, nous avons pris nos couvre cheveux, quelques photos devant le four, et l’adresse des magasins L’Opéra. »

Pallavi Goel

 

Liens utiles :

Boutique de L’Opéra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*