Atelier artistique et linguistique à l’Alliance française d’Hyderabad

Article écrit par Ajey Balaji VEMULAPADU

afh-ajey-3

« Le Jeu, c’est le travail de l’enfant. C’est son métier. C’est sa vie. »

dit Pauline Kergomard, inspectrice générale des écoles maternelles dont elle est la fondatrice en France. C’est ce principe qui anime nos cours de «Summer Club» organisés chaque été pour les jeunes de 9 à 13 ans à l’Alliance Française d’Hyderabad.

Cet atelier a été animé en quatre phases : imaginer une histoire ayant un complot et la raconter en quatre ou cinq scènes; dessiner les scènes sur papier et papier calque; graver les dessins d’arrière-plan de chaque scène sur les polystyrènes et les peindre avec des rouleaux spéciaux pour la linogravure puis les apposer sur des feuilles blanches vierges; après le séchage, collage des personnages et des bulles dans lesquelles les phrases ont été préalablement écrites avec l’aide de trois intervenants-animateurs : Mme Marie-Noëlle Mathieu (médiatrice culturelle et attachée de conservation au sein du service des publics d’un musée départemental situé au sud de Paris, dans les Hauts-de-Seine), Mlle Margaux Provost (stagiaire), et moi-même.

Cet atelier qui a duré cinq jours a fait rêver les enfants. À l’accomplissement de la réalisation de leur propre BD, la joie qui s’affichait sur les visages était inimitable. Quand on a demandé à Marie-Noëlle ce qui animait le choix de ses ateliers, elle nous a dit qu’il y avait une phrase de Benjamin Franklin qu’elle trouvait très juste :

« Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends. ».

Nous tenons à transmettre nos sincères remerciements à Madame Marie-Noëlle Mathieu pour ses interventions patientes et passionnantes.

afh-ajeyb-6-2afh-ajeyb-1-2

2 réflexions au sujet de « Atelier artistique et linguistique à l’Alliance française d’Hyderabad »

    • Bonjour Anuradha,

      Je vous remercie pour votre intérêt et vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette réponse très tardive. Il est tout à fait possible d’animer cet atelier à Delhi (ou ailleurs). Mais je suis à la recherche de ces rouleaux (ce qu’on a utilisé c’était ceux de Marie-Noëlle). Dès que je les trouve, je vous ferai signe.

      Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*