Blague : De l’importance de la ponctuation

Un homme riche était au plus mal. Il prit un papier et un stylo pour écrire ses dernières volontés.

« Je laisse mes biens à ma soeur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres. » 

Mais le mourant passa l’arme à gauche avant de pouvoir achever la ponctuation de son billet. À qui laissait-il sa fortune ?

  • Son neveu décide de la ponctuation suivante :

    « Je laisse mes biens à ma soeur ? Non ! À mon neveu. Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

  • Mais la soeur n’est pas d’accord. Elle ponctuerait le mot de la sorte :

    « Je laisse mes biens à ma soeur. Non à mon neveu. Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

  • Le tailleur demande la copie de l’original et ponctue à sa manière :

    « Je laisse mes biens à ma soeur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. »

  • Les pauvres gens de la ville, qui ont entendu parler de cette affaire, entrent dans la maison et s’emparent du billet. Ils proposent leur version :

    « Je laisse mes biens à ma soeur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur ? Rien. Aux pauvres. »

Source : Dorsaf Seboui

Une réflexion au sujet de « Blague : De l’importance de la ponctuation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *