Compte rendu de mon séjour à Tours – Institut de Touraine

Le compte rendu de mon séjour à Tours en France

Notre stage à l’institut de Touraine a commencé le 5 décembre 2011.  Nous sommes arrivés à l’aéroport Charles de Gaulle à 7 heures. Après avoir attendu tous les membres de notre groupe, notre chauffeur de bus, Monsieur Richard nous a dirigés vers notre bus à l’extérieur de l’aéroport. Nous avons commencé notre trajet à Tours à environ 10h du matin et nous sommes arrivés à Tours vers 13h. Les familles d’accueil étaient à l’arrêt de notre bus près de la gare.  Là, j’ai rencontré Mme Deligne qui m’a accueilli  chaleureusement et a pris ma valise vers sa voiture.

Nous sommes arrivées à son appartement vers 14h. Après avoir rangé mes affaires dans ma chambre Mme Deligne m’a amené dans sa voiture pour faire un petit tour de la ville. En conduisant elle m’a montré les lieux importants et les endroits touristiques de Tours. Elle m’a expliqué comment arriver à l’institut le jour suivant. Je me sentais très confortable et nous avons discuté librement de plusieurs sujets. Quand on est rentré chez nous elle m’a donné le plan de Tours en y marquant l’institut de Touraine afin de m’y rendre facilement le jour suivant. Mme Deligne était bien aimable et sympathique.

Le jour suivant  je n’ai pas eu de problème et je suis arrivée à l’institut à neuf heures moins le quart. Le directeur nous a accueillis et notre professeur, Christelle, nous a familiarisés avec l’institut et ses trois bâtiments et le café etc. Les cours à l’institut étaient très utiles. L’institut nous a fourni les conditions favorables afin de bien comprendre les sensibilités des français, la culture et l’histoire françaises.  Tous les professeurs sans exception  étaient excellents. La classe de M. Olivier qui enseignait  la culture et civilisation, pour moi était le plus intéressant et le plus utile.

Pendant mon séjour avec la famille, Mme Deligne m’a amené voir un spectacle qui était fait par une femme marocaine, accompagné par un musicien. Le thème de ce spectacle était « Alphabétisation ». C’était une bonne expérience parce que cela m’a aidé à mieux comprendre la vie des immigrés en France. Il y avait un homme politique aussi représentant  le parti politique de Mme Ségolène Royale. Les femmes ont raconté leurs expériences familiales parlant des tensions dans leurs familles.

Le dimanche d’après, nous avons décidé d’aller à Paris. Puisque nous avons fait les réservations du TGV ensemble nous avons pu acheter le billet de TGV à un prix réduit avec presque cinquante pourcents de réduction. Nous étions bien contents car cela nous a permis de sauver de l’argent qu’on pouvait dépenser à Paris pendant la randonnée. Mme Deligne était bien gentille de préparer des sandwiches le matin et ensuite m’a amené à la gare de bonne heure le matin.

À Paris moi et mon amie  avons visité la tour Eiffel, Notre-Dame. Nous avons fait une balade sur un bateau mouche. Nous avons aussi visité la basilique du Sacré cœur, Montmartre, Les Champs Elysées, l’Arc de triomphe et de la station de Charles de Gaulle nous avons pris le métro pour Montparnasse et de Montparnasse nous avons pris un TGV pour nous rendre à Tours.

Pendant la deuxième semaine de notre séjour Mme Deligne a voulu inviter quelques amis à elle pour avoir un repas de noël avant que je parte mais le lendemain son amie a attrapé un rhume grave.  Elle m’a donc offert un choix entre aller au restaurant indien ou préparer un repas indien chez elle.  En France aller au restaurant indien était la dernière chose que j’aurais aimé faire ; de plus j’avais bien envie de préparer quelque chose à la maison. Alors, pour faire la cuisine indienne j’avais besoin des épices indiennes. Le soir Mme Deligne m’a amené au supermarché et nous y avons fait des achats nécessaires. Puisque je suis végétarienne j’ai préparé du riz, des épinards au fromage et des lentilles. Mme Deligne et Kavin un autre étudiant qui résidait chez elle, je crois ont aimé le goût oriental des plats. Le jour suivant après les cours nous sommes allé à la mairie et  le groupe indien, égyptien et russe y ont été accueilli par la conseillère qui  nous a montré les salons de l’Hôtel de ville et nous a expliqué les fonctionnements.

Le jour suivant c’était le temps de dire au revoir à nos professeurs. Après les cours nous avons eu une réunion dans un salon et le directeur de l’institut de Touraine a fait un petit discours et nos professeurs nous ont distribué l’attestation de stage et c’était la fin du stage et nos bonnes relations de deux semaines. On a terminé l’occasion avec un gobelet de vin ou du jus et des gâteaux.

– Les notions de didactique du français :

J’ai bien profité des séances sur le perfectionnement linguistique, les autres séances sur l’art, la littérature française, la culture et civilisation françaises etc. J’ai bien compris que la langue  étrangère est enseignée dans les contextes politiques et socioculturels de la langue d’origine. Ce stage m’a aidé à acquérir les outils didactiques qu’on peut facilement utiliser dans la classe avec les apprenants. Comment constituer effectivement  les outils didactiques (comme simulation, l’écriture créative, jeux de rôles, cinéma, les chansons françaises, la littérature française et les contes etc.) qui étaient bien expliqués en donnant de nombreux exemples d’activités pour réaliser les objectifs pédagogiques. Ce stage m’a aidé à cristalliser mes notions de didactique du français et amélioré ma compréhension des objectifs pédagogiques et d’évaluations.

– Est-ce qu’il y a des activités nouvelles que vous pourrez introduire dans vos cours ? Lesquelles ?

Je suis retournée du stage ayant beaucoup d’idées d’activités que je peux introduire dans ma classe. Je vais utiliser la musique dans la classe pour obtenir les objectifs grammaticaux et phonétiques. Les activités comme identifier tous les verbes à l’infinitif ou demander aux élèves de faire leurs refrains ou donner la chanson avec les mots manquants et les élèves complètent les trous en écoutant la chanson.  J’utiliserai les contes de plus en plus pour améliorer l’expression écrite des apprenants. Les contes les intéressent beaucoup et les élèves utilisent leur imagination et ils peuvent développer le conte qu’ils connaissent en français, parfois avec les illustrations. Je propose d’utiliser les films français pour donner aux apprenants l’habitude de comprendre la langue parlée.

– Ce stage nous a donné plusieurs idées sur les activités créatives qu’on peut constituer pour rendre nos cours plus intéressants et l’apprentissage plus efficace.

Je propose d’utiliser les chansons, les films français et les contes de plus en plus afin de rendre mes cours plus intéressants. Je vais constituer plusieurs activités de base sur les chansons et les films français. Les élèves ont toujours le désir ardent de savoir beaucoup plus sur la culture et le mode de vie des français. Par l’intermédiaire des chansons et des films je propose d’augmenter la connaissance et la compréhension de mes apprenants concernant la culture, la civilisation et les valeurs françaises. Pour améliorer notre compétence linguistique, notre stage nous a donné de nombreuses idées sur la constitution de notre enseignement comme, quand on enseigne une hypothèse on peut donner aux apprenants les situations sur lesquelles ils pourraient imaginer toutes les hypothèses possibles.

– Comment / en quoi ce séjour a changé votre représentation de la France et des Français ?

Faire un stage en France et rester chez une famille française,  pour moi, était une grande opportunité de mieux comprendre les français et le pays dont j’ai très bien profité. Je suis allée en France avec quelques notions dans ma tète. J’ai pensé que la France est un pays économiquement  très fort et voilà pourquoi  les français ne se font pas de souci en ce qui concerne l’argent. Mais là-bas la réalité de récession économique était frappante. J’ai trouvé que la plupart des gens y sont angoissés de leur futur, de la situation économique et l’état de chômage. En second lieu, avant de visiter la France j’étais sous l’impression que les français ne sont pas si ouverts et si chaleureux envers les  étrangers  mais là bas je les ai trouvés complètement contraire à ce que j’avais imaginé d’eux auparavant.

Le premier jour je me suis perdue et n’arrivais pas à trouver le chemin de retour. Il était bien tard et il faisait nuit. Je n’oublierai jamais les gens qui m’ont aidé et les autres qui ont fait leur mieux pour m’aider.

– Votre expérience dans la famille d’accueil. Comment avez-vous ressenti la vie quotidienne dans une famille française ? Qu’est-ce qui est, selon vous, différent (en positif et en négatif) de la vie dans une famille indienne ?

Mon expérience dans ma famille d’accueil était excellente.  Mme Deligne était compréhensive et  toujours là pour m’aider. Grâce à elle, ma compréhension de la vie sociale est devenue beaucoup meilleure qu’avant. Nos discussions habituelles après le diner chez elle sur les sujets divers ont approfondi ma connaissance et compréhension  de la vie française, les politiques,  les soucis des jeunes et  leurs attentes etc. Je me suis rendu conte que leurs attentes et leurs  tensions familiales au fond, sont  beaucoup plus comme les nôtres.  Je n’ai eu aucun problème dans ma famille d’accueil. Mes expériences étaient vraiment positives. Je garde tant de beaux souvenirs de mon séjour chez Mme Deligne.

La différence s’agit dans la notion d’hospitalité. En Inde, on traite généralement les hôtes comme des dieux mais les français montrent leur hospitalité dans une façon différente. On a besoin de la comprendre.

– Les points forts et les points faibles de ce stage.

Les points forts de ce stage étaient notre hébergement dans la famille française. Les séances de la culture et la civilisation étaient très utiles. Monsieur Olivier Dufresne nous a enseigné avec un penchant et une fluidité remarquable. J’ai bien profité de ses cours. Les cours d’art et les chansons nous ont donné de  nombreuses idées créatives qu’on peut facilement introduire dans nos classes.

Les points faibles de ce stage étaient sa durée courte. Il doit être pour au minimum un mois afin qu’on puisse bien en profiter. Dès qu’on a commencé à assimiler et s’immerger dans la culture c’était la fin du stage. Deuxièmement, je pense que l’ambassade française aurait dû nous donner le choix de passer quelques jours à nos frais en France après la fin de stage. J’ai voulu visiter Le Palais des papes à Avignon et j’ai voulu aussi passer deux jours à Paris pour mieux découvrir la ville et ses monuments.

Maneeshi Bali

Oakridge International School

Newton campus

Gacchibowli

Hyderabad ( Andhra Pradesh)

2 réflexions au sujet de « Compte rendu de mon séjour à Tours – Institut de Touraine »

  1. Ping : Stage d’hiver à l’Institut de Touraine : retour des participants | La Salle des Profs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*