Concours : « Le téléphone portable, c’est la classe »

Dans le cadre du 13e Congrès mondial de la FIPF, qui se tiendra à Durban en Afrique du Sud du 23 au 27 juillet 2012, l’Alliance française Paris Ile-de-France (AFPIF), la FIPF et la revue Le français dans le monde organisent le concours « Le téléphone portable, c’est la classe ! ».

Ce concours s’adresse à tous les professeurs de FLE (Alliances françaises, lycées, collèges, etc., toutes classes, tout âge, tous niveaux) et consiste en l’utilisation pédagogique du téléphone portable dans une séquence d’apprentissage avec sa classe.
Professeurs de FLE du monde entier, vous avez jusqu’au 15 juin 2012 pour participer.
L‘originalité des projets est fortement attendue !

Télécharger le règlement du concours au format pdf

Télécharger le modèle pour la fiche pédagogque

Contact : concours-profs@alliancefr.org

Site de la FIPF : http://fipf.org

Les prix

Plusieurs lots prestigieux sont à remporter, notamment une bourse d’études pour un séjour de deux semaines à l’AFPIF (cours de français ou stage pédagogique et hébergement), des abonnements à la revue Le français dans le monde, la publication des portraits des gagnants dans Le français dans le monde et sur les sites Internet de la FIPF, de l’Alliance Française Paris Ile de France et du Français dans le monde.

23 réflexions au sujet de « Concours : « Le téléphone portable, c’est la classe » »

  1. c’est un tres bon projet  a participer. voyez tout le monde a un telephone portable alors ce sera un utile pour enseigner et  pour la promotion de la langue francaise. on n’utilise pas l’internet mais pourquoi pas SMS?

  2. Pensez-vous que ce soit pratique ? On ne peut pas envoyer de longs messages. Même si c’est possible d’envoyer également des images, sons, etc., je me demande l’utilité du téléphone portable en classe sans internet.

    ça pourrait etre une distraction pour des jeunes apprenants….. mais explorons cet outil (in)utile !  😀

  3. L’an dernier avec les étudiants B2 du CUEFEE de Tours, nous avions travaillé le « langage sms ». D’un point de vue phonétique c’est très intéressant et les automatismes sont différents d’une langue à l’autre.

    On peut faire des jeux, notamment le simple concours de réduire un texte à une simple phonétique en utilisant les chiffres, lettres et ponctuation disponible avec le clavier d’un téléphone portable.

    D’un point de vue culturel, le langage dit « sms » pose un véritable problème en France car les élèves ayant accès de plus en plus jeunes au téléphone portable brutalise la langue de molière sur les bancs de l’école.

    C 1 vré défi 2 rédiG 1 text avc lé abréviat° é la fonétik….

  4. é combi1 2 jeun frçs utiliz « MDR » ou mêm « LOL » kan il trouv qqch drôl ! La chanson de la rappeuse DIAM’s évoque cela dans sa chanson « Ma France à moi ».

    « Ma France à moi elle parle en SMS, travaille par MSN,
    Se réconcilie en mail et se rencontre en MMS,… »

  5. Je suis toute à fait d’accord avec vous. Ici en Inde aussi on a commencé à utiliser la langue de sms et à cause de cela parfois en nottant quelquechose , on l’utilise qui est vraiment très triste. …

     

  6. Personnellement, je n’utilise pas le langage SMS (ce qui résultait en une facture téléphonique élevée…), mais il peut avoir des applications pédagogiques intéressantes (opposition oral / graphie, etc.). Un de mes professeurs en master FLE était un grand spécialiste des sociolectes et la qualité de ses présentations m’a convaincu 🙂

    Pour en revenir au concours, voici un lien pour ceux qui cherchent de l’inspiration : http://guides.educa.ch/fr/mobile-learning

  7. Encore une fois un lien de plus enregistrer dans mes marques pages… Merci !

    Il est vrai que d’un point de vue économique le langage sms est important. J’ai toutefois remarqué que c’était aussi véritablement identitaire. Dans mon groupe d’amis en France, nous n’utilisons pas le langage sms quand nous communiquons. Unikemen en K de néC sité. Les études sociolinguistiques ne sont pas encore très convaincantes et les applications didactiques ne le sont toujours pas non plus. Il me semble que l’utilisation de ce type de langage est vraiment nouvelle et les défenseurs de la langue académique française continue à la bannir.

    Il n’est pourtant plus possible de l’éviter.

  8. Le langage sms est , d’après-moi le meurtre d’une belle langue. On perd la beauté de la langue. Mais oui comme vous dîtes Misterchuette, plus possible de l’éviter.

  9. Je crois qu’on cherche à emmener l’utilisation pédagogique du portable comme celle de l’ordinateur en classe. Rendre la présence du portable en salle aussi évidente qu’un ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *