Dossier : Le poisson d’Avril

On ne le pêche pas, on ne le mange pas, mais à quoi peut bien servir le poisson d’avril ?

Un poisson d’avril est une plaisanterie, voire un canular, que l’on fait le 1er avril à ses connaissances ou à ses amis. Il est aussi de coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien dans la presse écrite, à la radio, à la télévision que sur internet.

La plus traditionnelle des farces consiste à accrocher un poisson dans le dos d’une personne sans que celle-ci s’en rende compte.

« Poisson d’avril ! » est l’exclamation que l’on pousse une fois qu’une des plaisanteries est découverte, ou pour avertir la victime que l’histoire qu’on vient de lui raconter est fausse.

En France, au début du XXe siècle, on s’envoyait de jolies cartes postales toutes ornées d’un poisson d’avril et richement décorées. Le 1er avril était la fête de l’amour et de l’amitié.

Le musée du château de Dieppe conserve une très importante collection de cartes postales sur ce thème.

Origine

L’origine du poisson d’avril est controversée. Selon l’hypothèse la plus répandue, il apparaîtrait en France au XVIe siècle, plus précisément en 1524. Jusqu’à cette date, la nouvelle année était célébrée le 1er avril et la tradition  voulait qu’on s’échange des cadeaux et des étrennes.

Cependant, lors d’un voyage dans différentes parties de son royaume en 1564, le roi Charles IX constata que selon les diocèses l’année débutait à différents moments : Noël, le 25 mars, le 1er mars, le 1er avril, etc. Afin d’uniformiser la date de début de l’année dans tout le royaume, il promulgua l’Édit de Roussillon le 9 août 1564.

Découvrez les autres hypothèses quant à l’origine du poisson d’avril

Le choix du poisson

Là encore, plusieurs théories coexistent :

  • le mois d’avril marque la fin de l’hiver et le poisson constitue le dernier signe zodiacal de l’hiver.
  • durant le carême, on ne consomme pas de viande, mais le poisson est permis. Or, la fin du carêmeintervient au mois d’avril.
  • les cadeaux échangés à cette époque étaient souvent de nature alimentaire.
  • le mois d’avril correspond à la saison de reproduction des poissons, la pêche est alors interdite. Il devient ainsi difficile de trouver du poisson, d’où peut-être l’utilisation de ce symbole pour piéger les gens crédules.

Dans les autres pays

Cette coutume de faire des plaisanteries s’est répandue dans de nombreux pays, bien que le poisson ne se soit pas toujours exporté en même temps :

  • les Américains et les Britanniques ont conservé leur April Fool’s Day (certains Écossais parlent aussi de Gowk ou de Cuckoo),
  • les Allemands ont leur Aprilscherz,
  • en plus de la France, cette coutume existe aussi aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, en Italie, aux États-Unis, en Suisse, au Japon.
  • en Russie aussi il s’appelle le « jour des fous » (den dourakov).

Existe-t-il une tradition équivalente en Inde ?

Sources : Wikipédia, suite101.fr


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*