Usages pédagogiques de What's App

Accueil Forums Pratiques de classe Usages pédagogiques de What's App

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Articles
  • #8152
    Prachee PalsulePrachee Palsule
    Modérateur

    Utilisez-vous What’s App en classe ? Si oui, partagez vos expériences. Si non, dites quelles sont vos réserves.

    #8177
    mayurimayuri
    Modérateur

    Salut @pracheepalsule Je l’utilise mais pas trop. La plupart du temps, c’est pour partager des vidéos et des images. Une discussion se lance et moi, en tant que prof. la modère/gère. Voilà!

    #8187
    AvatarJaya
    Participant

    Salut Prachee et Mayuri!j’aimerais bien l’utiliser . Malheureusement , je l’utilise juste pour communiquer avec mes etudiants pour les renseignements a propos des cours etc…mais je crois , il faut rechercher a profond, cet outil tres a la mode surtout avec les jeunes d’aujourd’hui

    #8190
    AvatarAnonyme
    Inactif

    Salut les amis! Vu que Whatsapp est très à la mode j’ai pas pu l’ignoré dans mes pratiques pédagogiques. Par contre, je ne l’utilise que dans la partie distencielle de mon dispositif hybride. Nous avons crée deux groupe sur whatsapp: A1 et A2 avec une dizaine de participants dans chaque. Chaque soir à l’heure précise on s’y donne un rendez-vous pour parler de tout et n’importe quoi en français. Je joue le rôle de modérateur et l’accompagnateur. Parfois ils ont rien à raconter alors je les incite avec un sujet, une image… qui les regarde. Pour le moment cela marche très bien 🙂

    #8191
    AvatarJaya
    Participant

    Merci Anuradha d’avoir partage cette idee. Je vais l’essayer avec mes etudiants …

    #8198
    Prachee PalsulePrachee Palsule
    Modérateur

    Merci Mayuri, Jaya et Anuradha. Je vois que de plus en plus d’enseignants commencent à expérimenter avec What’s App. Tout comme il y a eu un foisonnement de pages ou de groupes Facebook à l’initiative des apprenants, il y a deux ans, les groupes What’s App créés par les apprenants sont nombreux aujourd’hui. Ce que je trouve important, c’est le dynamisme des apprenants. Eux-mêmes, ils ont envie de rester en contact avec leurs camarades de classe en langue cible, le français. Pour cela, ils se servent du dernier outil du réseautage social qu’ils connaissent bien. Puisque les apprenants veulent utiliser What’s App pour créer leur propre parcours d’apprentissage, je crois que les enseignants ne peuvent plus ignorer cet outil du Web 3.0
    J’utilise What’s App avec mes collègues qui se sentent perdus sur Twitter. Nous nous échangeons les liens d’articles, de fiches pédagogiques, de ressources intéressantes ou tout simplement des blagues en français. What’s App est ainsi utile à développer le réseau personnel d’apprentissage (le fameux PLN en anglais). Bien sûr, What’s App n’offre pas l’avantage de la sérendipité et le réseau reste très limité car nous ne pouvons pas faire de nouvelles rencontres en ligne.
    Avec les apprenants, nous pouvons faire beaucoup plus d’activités sur What’s App. Moi, je ne l’ai pas encore utilisé avec mes apprenants. Ma seule réserve, je n’ai jamais partagé mon numéro de téléphone avec mes apprenants. J’ai toujours évité de franchir cette ligne entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle. Pour moi, ma relation avec les apprenants peut être amicale mais ce ne sont pas mes amis et ils ne doivent pas avoir la possibilité de me contacter 24/24, 7/7.
    Est-ce qu’il est temps de m’acheter une nouvelle carte sim et de garder deux numéros de téléphone pour pouvoir profiter de What’s App ? Je ne sais pas. Mais il me semble que je ne pourrais plus trop résister à l’idée du projet What’s App.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années et 9 mois par Prachee PalsulePrachee Palsule.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années et 9 mois par Prachee PalsulePrachee Palsule.
    #8244

    Merci de vos propositions qui m’ont inspiré pour écrire une synthèse et il faut, pourtant que je rajoute les commentaires intéressants de Prachee. (Entreaide entre enseignants, partage plus simple que Twitter mais manque d’ouverture et sérendipité)
    Voir mon article donc http://salledesprofs.org/une-application-mobile-pour-le-fle-whatsapp/

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années et 9 mois par AvatarDAvid Cordina.
    #8292
    AvatarLavisha Gulati
    Participant

    bonjour a tous je n’aime pas utiliser watsapp dans la classe parceque si nous utilisons le portable nous n’etudions pas bien

    #8296

    @Lavisha A l’AFB, nous n’utilisons pas WhatsApp durant la classe (quoique cela serait possible pour certains scénarios). Nous utilisons WhatsApp en dehors du temps du cours de FLE. Tout en français pour faire pratiquer la langue.
    Je ne parle pas ici de la gêne et des pertubations que peuvent poser les téléphones durant le cours. Je connais bien ce phénomène mais ici, ce n’est pas le sujet.

    #8380

    Whatsapp est un outil fort intéressant, bien que je l’utilise peu pour ma part. Les possibilités sont grandes, et le fait de pouvoir échanger avec une application que les apprenants utilisent tous les jours aide à rendre le français moins scolaire et plus “réel”. Cantonner le français à la salle de classe et à des activités parfois en dehors de toute réalité sociale a ses risques. Les apprenants en oublient parfois que le français, ce n’est pas qu’une matière à l’école.

    Néanmoins, je rejoins Prachee sur la séparation des sphères professionnelle et personnelle. Bien que mon avis sur la question ne soit pas tranché, je reste encore frileux à partager mon numéro de téléphone personnel avec des étudiant(e)s. Whatsapp, à l’inverse de Twitter, va en général de pair avec la sphère privée. En y associant la classe, les lignes de séparation s’effacent et cela perturbe certains. Je pense qu’il est important d’établir un cadre clair à ne pas dépasser avant toute chose.

    La problématique vie privée/vie publique n’est pas la même selon les cultures. Dans beaucoup de pays d’Asie, le fait de donner son numéro personnel à ses étudiants est on ne peut plus commun, or, cela me paraitrait impensable en France. La solution serait-elle alors d’avoir deux numéros, mais aussi deux téléphones ?

    #16265
    Avatarnongni
    Participant

    Bonjour à tous! où en êtes-vous avec cette discussion somme toute très enrichissante?

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.