Français et activités créatives – Camp d’été

Article écrit dans l’Afmagazine.in écrit par Nita de l’Alliance Française de Trivandrum

«J’ai perdu le dos de ma clarinette», parfois on entend même les professeurs fredonner cette petite chanson à l’Alliance Française de Trivandrum. C’est encore la période où le rire des enfants résonne entre les murs. Car plus d’une douzaine d’enfants ont décidé de passer leurs vacances scolaires ici. Alors toute la semaine ils apprennent le français pendant deux heures, puis font une heure d’atelier pour donner libre cours à leur capacité artistique.

Les peintures accrochées aux murs, les sculptures fabriquées par de petites mains, on croirait qu’un musée s’est ouvert à l’Alliance française. Animé par des étudiants de l’école des Beaux arts, l’atelier artistique voit la naissance de futurs petits De Vinci ou Picasso … Parmi les chefs d’œuvres on peut admirer les modèles d’animaux, de sportifs et même de Michael Jackson ! Mais on ne s’arrête pas là ! Des écrivains, des chanteurs et des cordons bleus se trouvent aussi cachés dans ce groupe de petits étudiants qui se régalent du cours de langue étrangère et profite également des ateliers d’écriture, de chant et de cuisine proposés.

Trivandrum

Trivandrum

«Pourquoi les enfants apprennent-ils le français ?» se demande un élève adulte qui lui-même l’apprend avec l’objectif clair d’émigrer au Canada. La plupart des enfants apprennent le français à l’école et ils viennent à l’Alliance Française pour davantage de soutien. Mais ils y trouvent une façon d’apprentissage plus communicative et moins académique. «La méthode ici est plus intéressante et facile que celle de l’école» disent Gautam, Devika et Maushmi. Selon Maya et Zidane, « c’est bien amusant ici. Et les ateliers sont supers ! ». Même pour ceux qui découvrent le français pour la première fois comme les frères Preeth et Pranav, «cette nouvelle langue est fascinante.» Devika aime la bibliothèque qui encourage la lecture, Tiya trouve dans le français «une nouvelle expérience», d’ailleurs sa professeur Tessie est «très sympa», et Akhil pense que «le français, beaucoup parlé dans le monde, sera une compétence professionnelle dans l’avenir».

Le 26 mai, ces jeunes apprenants ont monté un spectacle de chant très applaudi pour saluer la fin des cours d’été. Après la remise des diplômes, l’audience a admiré les objets d’art et même la tête cassée de Michael Jackson ou les animaux qui ont perdu des parties de leur corps pendant les disputes éternelles entre filles et garçons. Et oui, les enfants sont les enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *