Icône culturelle : Le croissant

Un croissant est une viennoiserie à base d’une pâte feuilletée spécifique, la pâte à croissant, qui comporte de la levure et une proportion importante de beurre.

Crédit photo : JStove - Flickr Creative Commons

Histoire

L’existence du kipferl, ancêtre du croissant, serait attestée en Autriche depuis le XIIIe siècle, mais sans que l’on en connaisse la recette (salée ou sucrée) ni la pâte (feuilletée ou pas).

À Paris, les premiers croissants sont vendus au no 92, rue de Richelieu, entre 1837 et 1839, quand les Autrichiens August Zang et Ernest Schwarzer y ouvrent une Boulangerie Viennoise. Leurs versions des kipferl (en forme de croissant) ont vite inspiré une foule d’imitateurs.

Toutefois, les historiens de la gastronomie et de la cuisine française constatent que la recette actuelle du croissant n’est devenu un symbole culinaire français qu’au XXe siècle.

À partir des années 1950, le croissant est un élément traditionnel du petit déjeuner en France.

 

Usage en français

Le terme « croissant » se retrouve pour la première fois dans un dictionnaire en 1863. Littré le mentionne ainsi : « Petit pain ou petit gâteau qui a la forme d’un croissant » ; Pierre Larousse indique, dans le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, tome cinquième, de 1869, « Petit pain dont la forme est celle d’un croissant : Les croissants se font avec de la farine de première qualité travaillée avec une eau qui contient des œufs battus ».

Recette

 

Aujourd’hui, la faible rentabilité de ce produit, le manque de temps et de main d’œuvre qualifiée, conduisent certains boulangers et hôteliers à remplacer le beurre par de la margarine, ou à fabriquer leurs croissants avec des pâtes surgelées (le plus souvent à base de margarine), qu’il leur suffit de faire décongeler et de faire lever avant de passer les croissants au four.

Source : Wikipédia

12 réflexions au sujet de « Icône culturelle : Le croissant »

  1. Oui tu as bien raison. Moi aussi j’adore les croissants. En fait ici pres de moi il y a une boulangerie ou on trouve les pains francais 🙂 Ses croissants sont delicieux et les baguettes …geniales 🙂 Si tu viens a Delhi , je te ferai les gouter 🙂

  2. Cette fois-ci quand j’etais en France , j’ai appris faire le pain et j’ai apporte aussi un paquet pour le faire. Bientot je vais le preparer et je vous dirai le resultat 🙂

  3. Oui moi aussi je les adore. Ici chez  le « hot breads » on trouve des croissants. j’ai toujours pense de l’essayer. Je vais essayer de le faire maintenant. Merci.

  4. A Pondichéry ils sont bons chez « Hot Breads », mais le mieux en Inde, c’est la boulangerie « L’Opéra ». C’est à Khan Market, à Delhi… Si un jour vous avez l’occasion d’y passer.

    Par contre, c’est un peu cher !

  5. Pour rectifier ce stéréotype, il faut savoir que les croissants restent un luxe. C’est le p’tit déj du dimanche matin… ou bien quand on « s’impose » chez des amis pour dormir après une fête, on va acheter les croissants et pains au chocolat le lendemain matin.

    Un croissant coûte entre 80 centimes et 1 euro 20. S’il faut en acheter 10 pour toute la famille ou les amis, ça fait déjà un petit budget.

    Mais c’est vrai qu’avec du beurre demi-sel et de la confiture de coing… C’est devenu très important parmi les « petits plaisirs » des Français.

  6. A Pondicherry on trouve maintenant assez de boulangeries qui font d’excellent croissant a deguster. Depuis type francais jusqu’au type indien (c-a-d fourre d’epices evidemment).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*