Le CIEP s’invite en Inde

Le CIEP, cet organisme mystérieux qui s’occupe de la création des examens du DELF – DALF. « Fort d’un demi-siècle d’expérience, le CIEP inscrit son action dans le cadre des politiques publiques d’appui à l’enseignement et à la diffusion du français dans le monde. Il intervient, dans le cadre de partenariats multiples, dans trois domaines :

  • Formations
  • Expertise et projets
  • Ressources et séminaires »

Peut-on lire sur la plaquette descriptive de l’établissement. Mais c’est aussi le label qualité fle, qui certifie la qualité d’enseignement de plus d’une centaine de centres en France ; le TCF, qui ouvre les portes de nombreuses universités, l’accès à la nationalité française, l’entrée au Québec, dans plus de 150 pays, etc. Mais qui sont derrière tous ces sigles ?

Reconnaissance des diplômes

13,000 demandes d’attestations par an en provenance de 150 pays

Avec la mobilité grandissante des étudiants de pays en pays, le problème de l’équivalence des diplômes s’est posé. Un Master de management à Paris est-il équivalent à un même master à Barcelone ? Le CIEP compare les diplômes étrangers au système français, pour savoir s’ils peuvent être reconnus dans l’hexagone. A l’inverse, il contribue également à la reconnaissance des diplômes français à l’étranger.

Langue française

La France propose de nombreux examens, selon le profil de chacun, pour la certification d’un niveau en français. On distingue les TCF:

  • TCF DAP, le diplôme d’admission préalable, afin d’entrer à l’université.
  • TCF ANF, pour accéder à la nationalité française.
  • TCF Québec, pour ceux qui envisagent d’immigrer au pays du sirop d’érable.
  • Et bien sûr le TCF tout public.
Les DELF – DALF:
Près de 1000 centres d’examens DELF – DALF dans 162 pays
  • DELF prim’ (voir ci-après).
  • DELF junior et scolaire, pour les adolescents.
  • DELF pro, pour les professionnels qui souhaitent un examen adapté à leur milieu.
  • DELF – DALF tout public, pour évaluer son niveau en toute simplicité.
Le DELF prim’

Le DELF prim’ est un nouvel examen destiné aux enfants de 7 à 12 ans, et dont la première session en Inde vient d’avoir lieu cette année, à l’Alliance française de Bombay. Il a la particularité de d’évaluer le niveau A1.1 défini comme « le niveau minimal évaluable de compétence en français, à l’oral comme à l’écrit, que possède déjà ou peuvent acquérir des grands débutants en français langue étrangère« .

Il constitue une bonne préparation pour les jeunes enfants qui passeront plus tard des examens de DELF à des niveaux plus élevés. Du fait de sa nouveauté, il reste encore trop peu connu. La venue du CIEP en Inde aura donc permis de rafraichir les connaissances de chacun sur cet examen.

Stage à Delhi

En effet, c’est à l’occasion d’un stage de formation que l’Alliance française de Delhi a eu la chance d’accueillir un membre du Centre International d’Etudes Pédagogiques. Pendant une semaine, la formatrice est revenue sur les fondements du CECR, les particularités des examens DELF – DALF, le DELF prim’ et les techniques d’animation d’un stage d’habilitation DELF – DALF.

Vingt stagiaires ont ainsi pu découvrir ou redécouvrir comment former des futurs examinateurs ; comment sensibiliser des professeurs aux descripteurs de niveau du CECR ; comment les aider à comprendre les grilles d’évaluation fournies pour les examens. Tant de questions auxquelles il a fallu répondre après de longues discussions.

Avec ce stage, c’est donc tout un bataillon de nouveaux « habilitateurs » qui est remis dans la nature. Ils rejoindront l’armée d’examinateurs qui doit faire face à l’explosion du nombre de candidats aux examens du DELF – DALF ces dernières années en Inde. Grâce au formidable travail de Daniel Rignault, attaché de coopération éducative, et Chantal Prost, attachée de coopération pour le français, l’Inde a doublé son nombre de candidats, en devenant par la même occasion le premier pays certificateur DELF – DALF hors Europe.

Une épopée qui ne s’arrêtera pas de sitôt, on l’espère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*