Les écoles indiennes et françaises

6118402_mlDepuis le 1er avril 2010, l’école est devenue obligatoire en Inde pour les enfants de 6 à 14 ans, et les frais scolaires sont pris en charge par l’État pour les familles les plus démunies. Concernant l’école française, elle est obligatoire de 6 à 16 ans et l’école à la maison est aussi légale. Il existe plus de 65 000 écoles (publiques et privées) en France, et 18 % des élèves sont dans des écoles privées. Le nombre total d’élèves et d’étudiants est de 15 millions, c’est-à-dire près d’un quart de la population. Selon l’enquête internationale PISA (Program for International Student Assessment) qui compare les systèmes éducatifs nationaux, les résultats du système éducatif français sont très moyens, et régressent en matière de lutte contre les inégalités sociales. S’agissant de l’Inde, il semblerait que les écoles privées soient d’un niveau supérieur aux écoles publiques.

Concernant mon expérience personnelle lors de ma mission en Inde, j’ai pu observer beaucoup de similitudes entre les écoles indiennes et françaises, mais aussi beaucoup de différences.

Les écoles indiennes et françaises ont comme points communs de pratiquer la mixité garçons-filles, mais également, les femmes sont majoritaires dans l’enseignement.

Il y a cependant beaucoup de différences. Par exemple, les élèves indiens portent l’uniforme dans toutes les écoles indiennes afin d’éviter toute discrimination relative à leurs origines socio-économiques. Les heures de cours sont aussi différentes, un cours dure 35 minutes en moyenne en Inde, et les élèves sont libres de partir dès 14h, en ayant commencé leur journée à 9h. Néanmoins, ils ont école le mercredi, alors que les élèves français se reposent ce jour-là.

Pour avoir travaillé dans des écoles françaises, je constate en comparaison que les élèves indiens sont plus calmes, disciplinés, motivés et respectueux que les élèves français. Je remarque aussi que les élèves français ont beaucoup plus de temps de récréation.

Quant aux professeurs, ils peuvent librement parler de religion dans les écoles indiennes, dans la salle des profs par exemple, ce qui est absolument inenvisageable en France… Je constate aussi qu’ils se plaignent moins que les enseignants français, qu’ils se critiquent moins entre professeurs, et qu’il y a une meilleure ambiance de travail.

Une autre différence très importante entre les deux pays, c’est la place accordée aux libertés individuelles. À partir du lycée, les écoles françaises mettent en place des campagnes de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles et la contraception, c’est pourquoi de nombreux lycées sont équipés de distributeurs de préservatifs gratuits pour les élèves. Ce type de politique est absolument inconcevable actuellement en Inde !

Une autre distinction que l’on peut faire, c’est l’espace ! En effet, les écoles indiennes accueillent un nombre si important d’élèves qu’elles sont immenses et disposent de cours de récréation gigantesques et verdoyantes, ça change du béton…

Je tiens à remercier tout particulièrement l’institut Frehindi qui m’a permis de découvrir et apprécier les écoles indiennes par le biais de nombreuses visites, en particulier à l’école prestigieuse « Basava International School » située à Dwarka.

À bientôt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *