« Les enfants de Sal Mal Lane », de Ru Freeman, traduit en français par Christine Raguet

Christine Raguet

Christine Raguet

Christine Raguet, professeur émérite à l’Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, directrice du centre de recherches en études de traduction (TRACT) et directrice du journal des études de traduction, Palimpsestes, nous offre une traduction en français du livre de Ru Freeman, Sal Mal Lane.

Christine Raguet anime régulièrement des séminaires de traduction auprès des étudiants des unviersités de Bombay et de Madras.

Ru Freeman

Ru Freeman

Ru Freeman est née à Colombo (Sri Lanka) dans une famille d’écrivains. Elle a fait ses études aux États-Unis et écrit désormais pour l’Asian American Literary Review et le Huffington Post.

Ce deuxième roman a obtenu le prix Janet Heidinger Kafka.

Christine Raguet nous parle de ce roman « historique et réaliste, aux personnages attachants, colorés et joyeux » :

« Dans Sal Mal Lane, une ruelle de Colombo, cohabitent tant bien que mal des familles sri lankaises de différentes origines ethniques et de différentes appartenances religieuses. Avec l’arrivée de Mr. et Mrs. Herath et de leurs quatre enfants, Suren, Rakshmi, Nihil et Devi, la petite rue se réveille grâce à leur dynamisme : romances, jeux de cerfs-volants, cricket, petits et grands drames ; on lit L’Attrape Cœur, on rêve d’être Bruce Lee ou Mohamed Ali, on écoute U2 et les Beatles… Nous sommes en 1979, cinq ans avant le début de la guerre civile qui va déchirer le pays pendant 26 ans, et dont les premiers soubresauts font s’effondrer l’harmonie magique du petit monde de Sal Mal Lane. »

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*