Louis Renou (1896-1966)

louis-renou

Louis Renou

Louis Renou fut le principal indianiste français de la première moitié du vingtième siècle. Il a formé de nombreux disciples qui ont profondément rénové les études indiennes en Europe. La précision de ses traductions, la fiabilité de ses commentaires sont universellement admirées. Ses principaux ouvrages sont régulièrement réédités. Après son agrégation de lettres classiques en 1920 et avoir été tenté par l’étude de la philologie grecque, il prit la décision d’étudier le sanskrit. Il accéda à la chaire de sanskrit et de grammaire comparée de la Faculté des lettres de Lyon en 1928. Il enseigna également à l’Ecole Pratique des Hautes Études (à partir de 1929) et à la Sorbonne (à partir de 1936) où il a dirigé l’Institut de Civilisation Indienne. En 1946 il a été élu membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Parmi ses nombreux ouvrages et publications, il faut mentionner Les maîtres de la philologie védique (1928), les études védiques et paninéennes (1955-1969) qui contient une traduction du Rig-Veda ainsi que Hymnes spéculatifs du Véda (1956), une Anthologie sanskrite (1947), la direction de la collection des Upanishads par l’éditeur Adrien-Maisonneuve (édition du texte sanskrit et traduction française), Les Contes du vampire (traduction du Vetâlapanchavimshatika, Gallimard, 1963). L’ouvrage fondamental dirigé en collaboration avec Jean Filliozat, L’Inde classique, manuel des études indiennes (Payot, 1947-1953) reste aujourd’hui le manuel de base des études indiennes classiques peut-être sans équivalent dans une autre langue européenne. Il collabore également à de nombreux ouvrages linguistiques comme une Grammaire sanscrite (1930) ou un Dictionnaire sanskrit-français (1932, avec N. Stchoupak et L. Nitti).

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *