Michelin ouvre une école française à Chennai

Le numéro deux mondial du pneu a ouvert une école française à Chennai, afin d’accueillir les enfants de ses salariés qui travailleront dans sa nouvelle usine au Tamil Nadu.

L’entreprise Michelin, en collaboration avec l’école indienne Sishya, a ouvert le 1er août 2011 une école française pour les enfants de ses expatriés à Chennai.

Au sein de cet établissement, les écoliers français suivront pendant quelques mois des cours intensifs d’anglais puis « ils travaillent avec le système français traditionnel, avec des professeurs français, tout en étant intégrés au système éducatif indien », affirme-t-il.

Le choix de Chennai en tant que lieu d’implantation de l’école s’explique par l’ouverture prochaine d’une usine dans le district de Tiruvallur à cinquante kilomètres de la ville. L’école a donc été créée pour accueillir les enfants de lacentaine de familles expatriées qui viendront s’installer dans la ville.

Le lycée français de Pondicherry, situé à moins de 150 kilomètres de Chennai, a collaboré à la mise en place du projet Michelin à Chennai. « Pour la création des programmes, des manuels et pour l’organisation du projet, le lycée français de Pondicherry nous a aidé », a expliqué Nicolas Beaumont, directeur général de Michelin Inde Tamil Nadu au Times of India.

Dans les années à venir, l’école qui a été reconnue par l’Education Nationale, a l’intention d’accueillir plus d’élèves, y compris des enfants dont les parents ne sont pas employés chez Michelin.

Ce n’est pas une première pour Michelin qui a ouvert plusieurs écoles à travers le monde pour les enfants de ses employés.

Source : Aujourd’hui l’Inde

8 réflexions au sujet de « Michelin ouvre une école française à Chennai »

  1. Le commencement d’une ecole francaise a Chennai, est une bonne idee qui peut aider meme les eleves indiens. j’ai vu l’ecole francaise a Bahrein. C’est une bonne nouvelle interessante. Parce que les  petits Francais peuvent visiter les ecoles ou les Indiens etudient et apprennent le francais. Ils peuvent echanger des choses concernant des etudes et des points de la culture.

  2. Bonsoir Emmanuel, Je vous propose une chose, vous pouvez reflechir et decider. Pour les professeurs de francais si l,Ambassade de France  donne une lettre d’apprecition pour  enseigner le francais   en le diffusant  en Inde au moins ceux qui  ont  cinq ou dix ou vingt ans d’experience en enseignement du francais. Ce donne beucoup d’inspiration et encore de la motivation  pour ameliorer leur enseignement  ou bien  surement, ce donne un bonheur  immense anux enseignants indiens du francais. Reflechissez bien. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *