Modiano en musique à l’université de Pune

Roshan Ganu, étudiante en Master 1 de français à l’Université de Pune nous propose un article sur le spectacle de lectures musicales d’extraits de Patrick Modiano auquel elle a participé avec ses camarades.

 

Le 17 Mars 2015, les étudiants du département de français de l’université de Pune ont présenté, en collaboration avec l’Alliance française de Pune, un événement musical à partir des textes de Patrick Modiano, Prix Nobel 2014 de littérature. La soirée « lecture musicale », s’est déroulée en plein air dans l’amphithéâtre attenant à l’Alliance française de Pune. La scène était simple et les accessoires minimalistes.

En tout, sept groupes différents sont intervenus. Chaque groupe a lu un extrait d’un livre de Modiano, en y associant une ambiance musicale. Les livres choisis pour ce spectacle étaient : La place de l’Étoile, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Quartier perdu, Rue des Boutiques obscures, Un Cirque passe et Catherine Certitude.

Le metteur en scène, Nandita Wagle, a su motiver ses élèves et les guider pour aboutir à un spectacle apprécié du public.

Une spectatrice, Aditi Kulkarni nous dit:

Ils avaient si peu de temps pour se préparer (une semaine et demie) et pourtant le spectacle était de très très bonne qualité. On peut imaginer ce qu’ils auraient fait si ils avaient eu un mois de préparation

 Nandita, avec son énergie débordante, revient sur son expérience :

C’était intéressant de travailler avec les élèves qui viennent des différents parcours linguistiques. Au début nous avions pensé utiliser des musiques françaises. Mais finalement nous avons abandonné cette idée parce que les tonalités régionales donnent à cette lecture un aspect de comédie musicale, ou de drame musical, vraiment intéressant.

Le plus remarquable était que les spectateurs étaient pour certains francophones, ou francophiles, ou français tandis que d’autres ne comprenaient pas le français du tout. Pourtant, à la fin du spectacle, les applaudissements et les commentaires positifs ont fait écho à la représentation.

En amont, beaucoup de travail avait été engagé. Sneha Ravichandran, intervenante à cette soirée, était impressionnée par ce concept de lecture musicale.

Je pense que tous les groupes ensemble avaient une connexion intime. Il n’y avait jamais un sentiment de concours entre nous. Nous étions tous très enthousiasmés par cette idée et j’espère que nous pourrons faire beaucoup plus de choses de ce genre dans l’avenir.

Y a-t-il d’autres surprises de ce genre prévues par Nandita et son équipe?

Bien, j’espère bientôt oui ! Quelqu’un m’a déjà suggéré une idée très intéressante. Un projet avec un poète indien ou une poétesse, mais je ne peux vous assurer de rien pour le moment.

 Roshan Ganu

(photos de Rutwik Khalanekar ©)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*