Vendredi de l’IFI, ateliers du 4 avril 2014

Le 4 avril dernier s’est tenu la deuxième session des ateliers des vendredis de l’IFI.

16165527_sLa première dit « Deepti ! » et ses mains font une bulle, la suivante lance « Ginny ! » et ses mains forment un cœur, puis « Parul ! » et elle passe les mains dans ses cheveux… Chacune des personnes présentes fait un petit geste à l’énonciation de son prénom pour être identifiée. Éclats de rires !

C’est Nita Kumar qui propose ce petit exercice pour commencer l’atelier sur la pédagogie des grands groupes. Le ton est donné : il s’agit de rire et de prendre le temps de faire connaissance pour souder le groupe, même s’il est grand.

Qu’est-ce qu’un grand groupe alors ? La plupart des professeurs présents à l’atelier travaillent avec des classes de 40 élèves. Dans les plus petites classes, cela peut être 50, 60 voire 70 élèves en classe 6 pour l’un des professeurs présent !

Comment travailler l’oral ? Comment gérer la discipline ? Comment favoriser les échanges sans que ce soit le brouhaha permanent ? Nita apporte un certain nombre de réponses, notamment le travail par paire, et donne des conseils sur la posture de l’enseignant. Chacun apporte son témoignage, ses doutes mais aussi ses expériences réussies.

rouge carte mentaleLa deuxième partie de l’atelier portait sur la mémorisation du lexique. Comme la mémoire est multiforme, il va de soi qu’il est nécessaire d’aborder le lexique en contexte, de le découvrir, de le mémoriser en l’employant puis en le remobilisant. Les cartes mentales sont des outils que l’on peut utiliser pour tous les niveaux, en petit ou grand groupe. Elles permettent par exemple un travail commun de remobilisation du lexique avant un travail de production orale ou d’écriture. Il est en effet nécessaire de travailler par associations : synonymes, antonymes, thèmes, sens propre/sens figuré, famille de mot (même racine), etc.

Les mots ne sont pas des « anachorètes » !

 

Une réflexion au sujet de « Vendredi de l’IFI, ateliers du 4 avril 2014 »

  1. merci Caroline de cet article. Je me souviens que tu nous as parlé des cartes mentales lors de la formation à Kolkata. J’ai envie d’assister à ces « vendredis », surtout à l’atelier sur la pédagogie des grands groupes. Cela a l’air intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *